Finances participatives pour deux puits avec Joël

Un puits pour mon école

 Grandir au Sénégal » est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée en 2013 à Dijon. Elle a pour premier objectif la scolarisation des enfants du Sénégal grâce à la construction, à la rénovation de classes, de bibliothèques et de cases santé. Elle soutient des actions de développement qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne des familles et des enfants, facilitant leur scolarisation.

Chaque année, des bénévoles se rendent sur place pour mettre en œuvre les projets définis au sein de l’association en collaboration avec les habitants du secteur d’intervention.

Au cours de la première mission, lors d’un chantier dans une école de brousse, nous avons découvert avec stupéfaction l’importance du manque d’eau sur place : le puits était à 300m de l’école. Les élèves, les enseignants, les femmes se partageaient la « corvée » d’eau. L’eau stockée dans des bidons servaient à tout : boire, faire le thé, se laver les mains, nettoyer les tableaux…

Dans chaque école où nous allons, que ce soit en ville ou en brousse, les besoins sont identiques. Outre la rénovation des classes, l’équipe pédagogique réclame une cantine scolaire (certains enfants passent le temps scolaire de 8H le matin à 17H30 l’après-midi sans manger). Dans un village où nous avons créé une cantine, la réussite à l’entrée en 6ième a augmenté de 30% l’année suivante. Or la création d’une cantine scolaire nécessite une cuisine aménagée J à la sénégalaise et un apport financier régulier. Lire la suite

SOS OURAGAN : 2 toitures envolées !

Début août, un ouragan s’est abattu sur les communes de Mbour et Nguéniene , arrachant deux toitures.

A Mbour, dans l’école de Liberte 2  la toiture toute neuve de janvier 2017 a été arrachée par la tornade . Les dégâts sont très élevés et nécessitent une réparation rapide.

Aucun  autre dégât, ce sont les vacances (juillet, aout et septembre)

Mais nous sommes à la période des pluies, et la classe va s’abimer si une nouvelle toiture n’est pas reposée rapidement.

Notre correspondant Doro nous a avertis, a réuni une cellule de crise pour faire les travaux . Le bureau de GAS s’est réuni en urgence et a voté un crédit de 700 € pour parer au plus pressant, ce qui va être fait début septembre.

 

 

 

 

 

 

 

Sur la commune de Nguéniene, au village de Ndoffane, c’est la toiture du poulailler qui s’est envolée.

Heureusement en cette période de pluie et de vacances , le batiment n’est pas utilisé et pourra attendre la rentrée d’octobre pour être réparé. C’est une somme de 300 € qu’il faudra trouver pour ce sinistre.


Les partenaires qui nous financent en 2017 et 2018

Groupe musical qui financent des associations qui œuvrent pour des enfants

 

Impala Avenir , avec Caritas France financent 2 poulaillers dans deux écoles de brousse Sénégalaise

Le Crédit Mutuel Enseignant nous aide dans nos actions dans les écoles de brousse au Sénégal

La ville de Dijon finance des associations et nous a aidé pour notre mission 2017

 

Une école, des partenaires, une cantine, un poulailler et un jardin pédagogique

voici un film retraçant les moyens mis en œuvre à partir de la demande des enseignants, des parents d’élèves , du chef du village , du comité de gestion et de la commune pour rendre autonome l’écoles pour que tout enfant habitant à plus de deux km ou issu d’une famille en difficulté puisse bénéficier d’une scolarisation et d’un repas à la cantine.

le lien a recopier :  Jardin pédagogique Ndofanne sur YouTube :  https://youtu.be/sm_ZYWv6OWM

Nous voici rentré de la mission 2017

 

La mission a été bien chargée en divers réalisations dans 9 écoles.Parfois simple entretien  : nettoyage et peinture. Mais aussi travaux plus lourds: remplacement de deux toitures de classes et de portes et fenêtres, création de 2 wc et salles d’eau pour les enseignants, renouvellement de 3 portails, finition du mur d’enceinte d’une école,  création de 4 jardins pédagogiques et de cantines scolaires. L’association a acheté sur place  des fournitures scolaires ( moins chères que les fournitures importées),et du matériel pour des classes maternelles: fauteuil, nattes feutres….

Elle a fourni du matériel d’irrigation pour  deux jardins de maraichers. Elle a financé l’installation de deux moulins à farine ainsi que la construction du local qui les abrite, local bien situé pour les femmes.Elle continue de financer des ateliers divers pour les femmes organisées en association : savon, teinture des tissus, confitures, eau de javel, huile d’arachide …L’association gère le parrainage de plus de 40 enfants (50€ par an) prenant en charge les frais scolaires, inscription a l’école et cantine et si necessaire fourniture de lampes solaires pour faire les devoirs après 19h.

Tout cela, bien sûr  au bénéfice de la scolarisation des enfants de la brousse et des quartiers défavorisés.

Deuxième et troisième semaine de mission 2017

Deuxième semaine

Des pannes d’nternet et d’électricité nous ont retardé dans l’envoi des compte-rendus.

A Mbour cette deuxième semaine a été très efficace : les deux classes de Mbour toucoleur prévues ont été rénovées ;  les parents d’élèves ont apporté une aide très active qui a permis de repeindre une troisième classe.

La cantine de Baye Deuk a reçu le matériel : marmite, plats, gaz et fonctionnera cette semaine.

Les ateliers des femmes roulent et les remboursements de l’argent avancé se font sans difficultés. Cette semaine l’équipe basée à JOAL a « réfectionné » 2 classes à FADIAL , village de brousse où nous œuvrons depuis 2 ans. Mais pas que … Lire la suite