Archives pour la catégorie Infos

Les informations de l’association Grandir au Sénégal

2018 deuxième semaine

Ecole Joachim Faudet à Joal : Réunion de chantier avec Etienne le CGE  et Oumar Diong ,le directeur de l’école .

L’école située juste à côté de l’Ile de Fadiouth est constituée de 14 classes et compte 750 enfants.

Nous avons effectué un tour complet pour définir la priorité des travaux : portes et fenêtres dégradées, murs délabrés, toits fissurés voir ajourés et le clou des toilettes dans un état indescriptible.

Conclusion de la réunion : Vu l’ampleur des travaux, pour la direction la priorité est de sécuriser les locaux ce qui implique de changer toutes les fenêtres et les portes.

Pour limiter le budget les travaux dans les 3 premières classes ne sont pas retenus.

L’équipe en charge de travaux va rencontrer les artisans pour élaborer les devis ; trois postes de travaux sont définis par ordre de priorité : le toit d’une classe, le portail d’entrée et la peinture d’une classe . Remise en état 36 tables

Ecole Ndoffane :  rencontre avec l’équipe pédagogique et Félix Diouf ,le directeur et avec le nouveau CGE qui est également le représentant des parents d’élèves ,.ainsi que trois personnes venues de l’équipe de MBour

Visite du jardin pédagogique avec Abdoulaye Sène puis des classes de Khadi et Nabou : deux poteaux en ciment seront faits pour fixer la porte du jardin.

La remise en état d’une classe est décidé + le sol de la maternelle et du CE1.Travaux réalisés en partie par Kan.

L’école a participé et a été primée au Concours des Ecoles fleuries à Dijon, organisé par la DDEN (délégués départementaux de l’éducation nationale) et l’OCCE (Office central de coopération à l’école).

C’est la première fois qu’un village Africain a obtenu cette récompense. Lire la suite

Mission 2018 , première semaine

Lundi soir arrivée au nouvel aéroport.On devrait gagner du temps mais c’était sans compter la longue attente des bagages et les arrêts des policiers.

Malgré un coucher tardif ; le lendemain mardi nous visitions les chantiers, écoutant et pesant les demandes de nos amis sénégalais de Mbour :

Ecole de Toucouleur, découverte d’un nouveau puits creusé grâce à d’autres partenaires. Le jardin pédagogique pourra donc voir le jour, l’eau sera amenée à proximité. Une salle libre sera utilisée pour stocker le matériel cantine : 70 enfants mangent à la cantine. D’autres demandes sont formulées : sécurisation des WC, des huisseries de 2 classes sont à refaire avec peinture de ces classes.

Ecole de Liberty 2 : Le Jardin pédagogique est en culture, le puits existant est à creuser et stabiliser sur le fond. Demande de restaurer 2 wc, 2 salles à repeindre. Une salle est a déconstruire sur 9m , cela n’est pas de notre compétence.

Rencontre avec quelques femmes de Solidaire femme et visite des moulins installés avec l’aide de GAS, découverte du nouveau local de vente. Lire la suite

Départ imminent pour la mission 2018

Un groupe de 20 personnes part en mission le 12  janvier prochain.

Il sera précédé à partir du 8 janvier de 7 membres du bureau chargés de préparer les chantiers.

Grâce à l’engagement de certains de nos adhérents qui ont par leur action apporté des compléments financiers permettant d’ouvrir de nouveaux chantiers, nous allons apporter une aide importante à de nouvelles écoles.

Nous continuerons aussi à agir auprès des écoles que nous suivons depuis plusieurs années. Lire la suite

Une case maternelle pour un village de brousse.

Comme en France “tout commence avant 6 ansau Sénégal2 Projet global .

Dans nos investigations nous sommes allés au village de Bagana Serrere dépendant de la commune de Ngueniene.L’école comprend 2 classes en dur et 2 classes en paillote.

Il y a une classe communautaire maternelle qui est hébergée dans un local de 4mx4m Il y a 35 enfants dans cet espace qui était une étable.

L’équipe éducative, les parents et la commune nous ont demandé de les aider.

 La case maternelle communautaire : Qu’est ce que c’est? Lire la suite

EXPOSITION GRANDIR AVEC L’ECOLE AU SENEGAL

Nous organisons une importante manifestation au

Cellier de Clairvaux à Dijon (salle Basse) 27 boulevard de la trémouille

(tram GODRAN)

Du Jeudi 7 au Samedi 9 décembre

Cette manifestation est destinée à faire mieux connaître aux Dijonnais et Côtes

d’Oriens, notre Association et le travail qu’elle réalise au Sénégal.

Programme

– Une exposition présentant nos réalisations dans les écoles au Sénégal, se déroulera du Jeudi au Samedi de 9h30 à 19H

– Nous accueillerons des classes pour leur faire connaître comment se passe la scolarité dans des écoles de Brousse : exposition de photos, powerpoint, questionnaire animés par des bénévoles de l’association.

  • Une vente d’artisanat Sénégalais et de produits réalisés dans les ateliers de femmes mis en place par nos soins se déroulera pendant la durée de la manifestation
  •      – Un concert de musique Française et Sénégalaise, de chants, est organisé le vendredi 8 décembre à 20 h, celui ci est animé par le compositeur et interprète Mansour, Parrain de notre Association

Finances participatives pour deux puits avec Joël

Un puits pour mon école

 Grandir au Sénégal » est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée en 2013 à Dijon. Elle a pour premier objectif la scolarisation des enfants du Sénégal grâce à la construction, à la rénovation de classes, de bibliothèques et de cases santé. Elle soutient des actions de développement qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne des familles et des enfants, facilitant leur scolarisation.

Chaque année, des bénévoles se rendent sur place pour mettre en œuvre les projets définis au sein de l’association en collaboration avec les habitants du secteur d’intervention.

Au cours de la première mission, lors d’un chantier dans une école de brousse, nous avons découvert avec stupéfaction l’importance du manque d’eau sur place : le puits était à 300m de l’école. Les élèves, les enseignants, les femmes se partageaient la « corvée » d’eau. L’eau stockée dans des bidons servaient à tout : boire, faire le thé, se laver les mains, nettoyer les tableaux…

Dans chaque école où nous allons, que ce soit en ville ou en brousse, les besoins sont identiques. Outre la rénovation des classes, l’équipe pédagogique réclame une cantine scolaire (certains enfants passent le temps scolaire de 8H le matin à 17H30 l’après-midi sans manger). Dans un village où nous avons créé une cantine, la réussite à l’entrée en 6ième a augmenté de 30% l’année suivante. Or la création d’une cantine scolaire nécessite une cuisine aménagée J à la sénégalaise et un apport financier régulier. Lire la suite

SOS OURAGAN : 2 toitures envolées !

Début août, un ouragan s’est abattu sur les communes de Mbour et Nguéniene , arrachant deux toitures.

A Mbour, dans l’école de Liberte 2  la toiture toute neuve de janvier 2017 a été arrachée par la tornade . Les dégâts sont très élevés et nécessitent une réparation rapide.

Aucun  autre dégât, ce sont les vacances (juillet, aout et septembre)

Mais nous sommes à la période des pluies, et la classe va s’abimer si une nouvelle toiture n’est pas reposée rapidement.

Notre correspondant Doro nous a avertis, a réuni une cellule de crise pour faire les travaux . Le bureau de GAS s’est réuni en urgence et a voté un crédit de 700 € pour parer au plus pressant, ce qui va être fait début septembre.

 

 

 

 

 

 

 

Sur la commune de Nguéniene, au village de Ndoffane, c’est la toiture du poulailler qui s’est envolée.

Heureusement en cette période de pluie et de vacances , le batiment n’est pas utilisé et pourra attendre la rentrée d’octobre pour être réparé. C’est une somme de 300 € qu’il faudra trouver pour ce sinistre.